La Pologne en Hiver (1/4) - Coups de cœur à Varsovie

© Chiara

Nous étions quatre ; quatre amies à la découverte de quelques villes polonaises en hiver. C'était un bon moyen de fêter la fin des examens, et de se découvrir autrement. C'est un peu sur un coup de tête que Marine et moi (Marion) avons réservé deux billets pour Varsovie avec RYANAIR. Nous avons parlé de ce projet de voyage à Alizée, qui fût la première à nous rejoindre, puis à Chiara (dont vous pouvez découvrir la galerie photo Ici). C'est ainsi qu'au lieu de partir à deux, nous sommes parties à 4.



Pourquoi la Pologne ?
Il faut bien l'avouer : en temps qu'étudiantes, nous avions un budget serré. Nous avons opté pour un pays d'Europe de l'Est, pour la proximité et la facilité à trouver des vols à bas prix hors saison. 3 destinations s'offraient à nous : Prague, en République Tchèque ; Budapest, en Hongrie ; et Varsovie, en Pologne. On nous a fortement conseillé la Pologne, et l'idée de pouvoir sortir de la capitale nous a séduite. Aussi, n'oublions pas que la Pologne est un point fort de l'Histoire ; il était donc facile de se laisser tenter...



L'organisation :
Vue à travers la vitre du Terminal de l'aéroport de Paris-Beauvais

8 jours pour 3 villes : c'était notre objectif. Nous arrivions à Varsovie, puis nous prenions le train pour Cracovie, et enfin un bus pour Zakopane. Pour finir, un bus de nuit nous ramènerait dans la capitale pour le vol du retour. Mais avant la Pologne, il y avait la France: notre avion partait de l'aéroport de Paris-Bauvais, et il nous fallait donc nous y rendre à partir de Lyon avant de nous envoler pour notre destination finale. Nous avons opté pour le covoiturage, en empruntant la voiture de Marine et en proposant nous même le trajet sur Blablacar. Nous étions 3 à partager les frais (Chiara prenant l'avion de Milan pour nous rejoindre directement à Varsovie), et avons en plus pris plusieurs covoitureurs, diminuant de ce fait encore le coût du trajet. À Beauvais, nous avons garés la voiture au Parking de l'Hôtel de Ville, car il était beaucoup moins cher que celui de l'aéroport (26 € la semaine contre 60 €...). Enfin, nous avons pris le bus (trajet : 1€) jusqu'à l'aéroport.


Nous avons déambulé pendant deux jours et demi à Varsovie, à la rencontre d'une capitale qui a su se reconstruire. C'est sous un ciel illuminé que nous avons vagabondé au gré du vent glacial polonais, accumulant les coups de cœur au fil des ruelles colorées.
Voici, dans l'ordre non chronologique des choses, une liste non exhaustive des merveilles de la Capitale qui ont fait briller nos yeux durant ces quelques jours.

Les illuminations des fêtes de fin d'année, omniprésentes dans toute la ville. 

Nous l'avons remarqué tout de suite : la religion a une place très importante en Pologne. De ce fait, Noël est fêté avec beaucoup d'engouement, et les rues portent colliers de perles scintillants et bouquets de guirlandes colorées. C'est ainsi que nous sommes redevenues 4 petites filles croyant au Père Noël, courant pour faire une photo devant le paquet cadeau géant, et levant les yeux au ciel pour admirer une pluie d'étoiles artificielles qui ravissaient nos cœurs de princesses.

La tour du Palais de la Culture & des Sciences.  


Ce fût notre première vision de Varsovie, car c'est ici que le bus en provenance de l'aéroport Modlin nous a déposé le premier soir. Nous étions si excitées à l'idée d'en découvrir plus que nous n'arrêtions pas de marcher, et ne nous sommes pas vraiment posées pour faire LA photo de la Tour dont l'immensité se perdait dans les nuages. Celle que je vous présente là a été prise sur le vif, dès que nous sommes descendues du bus, avant de chercher un plan pour nous repérer et partir à la recherche de notre auberge de jeunesse : TATAMKA.
Ce n'est que lors de notre dernier jour de visite à Varsovie que nous sommes revenues à la Tour du Palais de la Culture et des Sciences, afin de monter au sommet. Du haut de ses 42 étages, la tour PKiN nous a offert une vue splendide sur la Pologne moderne, qui renaît à la tombée de la nuit. Malgré le froid mordant, ce fût pour moi l'un des plus beaux moments de ce voyage.

Varsovie vue de nuit au Fisheye, depuis la tour du Palais de la Culture et des Sciences

Le Musée National de Varsovie.
Entrée principale du Musée National de Varsovie


Je sais que tout le monde n'aime pas les musées, mais nous, nous adorons. Le Musée National de Varsovie fût notre première visite, et nous y avons passé toute la matinée. Nous ne nous arrêtions plus, voguant de salle en salle, d'époque en époque, essayant de retenir le maximum d'informations dans nos cartes mémoires numériques. J'avais l'impression de revivre l'une de mes sorties scolaires de Grenoble, avec tout l'émerveillement et la soif de connaissances qui va avec.



Le musée de Varsovie est incroyablement riche et diversifié, et je doute que vous n'y trouviez pas votre bonheur.




Réflexions, Musée National de Varsovie
Perspective, Musée National de Varsovie

L'apple pie du Zapiecek
Le plafond mexicain


Le premier soir, nous n'avions pas envie de nous embêter à trouver un supermarché et à cuisiner, alors nous sommes rentrées dans le premier restaurant qui nous a tapé dans l’œil. Et dans le genre tape à l’œil, ce restaurant mexicain là n'était pas dans la demie-mesure !

Pour ne rien vous cacher, nous sommes toutes les quatre de grandes amatrices de nourriture - même si Alizée nous bat toutes dans ce domaine là !
Par conséquent, il nous fallait trouver un vrai restaurant traditionnel Polonais, et nous avons découvert le célèbre Zapiecek. Pour moi, ce sera une bonne bière, des pancakes aux champignons, et en dessert, une délicieuse 'Apple Pie'!




Les bâtiments hauts en couleurs de la Vieille Ville

À l'entrée de l'Eglise Saint-Anne

Nous nous sommes rendues dans la vieille ville de Varsovie à deux reprises, car la première fois, nous nous sommes fait surprendre par la tombée de la nuit : en hiver, le soleil Polonais disparaît vers 16h30... Mais nous avons ainsi pu nous imprégner de toute la beauté que les ruelles colorées de Varsovie avaient à nous offrir : que ce soient les églises - que j'affectionne tant - au crépuscule, ou le réveil matinal des rues pavées...

Cathédrale Saint Jean

Pose longue à Varsovie

Alizée
Le lendemain, tout contrastait avec la vieille : le rire et les cris des enfants courant après des bulles multicolores avaient disparus pour laisser place au murmure du vent. Deux membres de la police montée veillaient sur la place tels des gardiens du temps : nous nous sentions minuscules face à ces figures emblématiques de l'ordre et de la justice. Fort heureusement pour nous, c'est très chaleureusement qu'ils ont accepté de se laisser prendre en photos, et nous toutes heureuses de répondre "dziękuję" - merci.

Police montée Polonaise, place de la Vieille Ville


Dans les rues de la vieille ville - Stare Miasto

Le musée Chopin.

Nous ne pouvions pas quitter Varsovie sans avoir visiter le Musée Chopin, se situant en face de notre auberge de jeunesse. La Pologne et la France se disputent le titre de 'Pays de Chopin', et ce musée est dédié à la vie - plutôt mouvementée - du musicien.




Tag sur le bâtiment en face du Musée Chopin

Monument à la mémoire de Chopin
~ ~ ~

Nous avons quitté la capitale deux jours après notre arrivée, des souvenirs pleins la tête mais le cœur un peu lourd, lourd de n'avoir pu tout voir. Varsovie regorge de trésors, et c'est pourquoi je vous invite à consulter cet article pour en savoir plus.

En deux heures et 30 minutes, un train nous a déposé à Cracovie. Nous voilà, avec 2 jours pour explorer ce nouvel univers.


Carcovie, où le hasard fait bien les choses...
Auschwitz, un devoir de mémoire.
Zakopane, le véritable hiver Polonais.

La Faute Au Graph

« Vous avez la capacité de voir les choses à travers un prisme qui rend le monde plus beau. »

7 commentaires:

  1. Oh génial, un bel article plein de bonne humeur et de photos merveilleuses ! entre ton récit et celui de Julie, il faut vraiment que j'aille à Varsovie, je suis conquise - encore une fois, je craque pour la voûte de l'église, les couleurs et la silhouette de la vieille ville...
    La photo qui me fait battre le coeur, c'est celle des illuminations ! juste magique ! je craque aussi pour les réflexions au musée, le monument à Chopin (j'y serais allée aussi, en pélerinage !), les noirs et blancs pleins d'élégance...
    Un bel article encore, toujours aussi heureuse de te lire et de voyager avec toi, d'admirer la beauté de tes images !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant, parce que je ne l'aimais pas, la photo des illuminations. Je n'avais pas de pieds, et il faisait trop sombre : je l'ai beaucoup éclaircie, et je l'ai adoucie ensuite pour enlever le bruit, ce qui lui donner ce côté peinture. Tout le monde ne m'en dit que du bien, alors je commence à l'aimer moi aussi :) Puis elle me rappelle l'atmosphère de cette rue : nous étions épuisées, et la nuit tombe vite en hiver. La rue était très glauque, et d'un coup, les guirlandes se sont mises à briller. C'était magique, un peu comme le spectacle de clôture de Disneyland!
      La réflexion au musée est ma préférée de cette série je pense, j'étais très contente d'avoir remarqué ça ! Le musée chopin par contre était très mal éclairé, alors que le bâtiment était superbe. Malheureusement, je n'ai pas réussi à faire de jolies photos de l'endroit :(
      Merci beaucoup pour tes commentaires, ils me réchauffent le coeur!

      Supprimer
  2. Ah oui, et le plafond mexicain pète, j'ai vu ça en Arizona aussi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le resto était en entier bariolé comme ça, j'ai adoré cet endroit!

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Très chouette Varsovie ! Vivante et animée, j'ai beaucoup aimé la ville. Dans un autre style Cracovie est également géniale pour s'amuser, faire la fête puis son centre-ville autour du Rynek est sublime.

    Valentin
    courir-lemonde.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Valentin, et merci pour ton passage ici ! :)
      Oui, moi aussi j'ai beaucoup aimé Varsovie, mais effectivement encore plus Cracovie ! Nous étions logé dans une auberge sur la Rynek justement, avec une vue de fou, j'ai adoré !

      Supprimer

Bonjour, et merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Ici, vous pouvez laisser vos impressions, émettre des suggestions, et même nous dire ce qui ne vous a pas plu ! Nous sommes ouverts à toute critique, quelle qu'elle soit, pourvu que ce soit un avis sincère et constructif.
Bonne continuation, et à bientôt sur le blog de La Faute au Graph !

V&M