Retour sur... - Chatouille, 2 ans et demi de bonheur

Avoir un rat comme animal de compagnie, du bonheur au quotidien...

Voici en 4 points (et en images!) pourquoi - selon nous - avoir un rat pour animal de compagnie est source de joie quotidienne.
Cet article rendra hommage à Chatouille, notre petite ratte qui aura partagé notre vie pendant plus de deux ans...

1 - Un rat, mais pourquoi?


En appartement, le côté pratique d'avoir un rongeur est indéniable : votre petite bête vit dans une cage - plus ou moins grande selon sa taille - et est relativement indépendante. Par indépendance, j'entend qu'avec assez de nourriture et d'eau, vous pourrez vous permettre de laisser seul votre compagnon pendant tout un week-end sans craindre qu'il n'est dévasté votre appartement.



2 - Mais un rat, c'est sale ! (& ça pue!)

Détrompez-vous ! Un rat se lave soigneusement plusieurs fois par jour. De plus, ils ont tendance à organiser leur cage : coin dodo/coin nourriture/coin popo.
Pour les odeurs, il suffit de changer la cage régulièrement : tous les 4 à 6 jours pour les petites cages, toutes les une à deux semaines pour les plus volumineuses. En somme, c'est comme si vous changiez la litière d'un chat, et ça ne sent pas plus mauvais.






3 - Un rat c'est plein de maladie, et puis, ça mord. 


Pour information, notre Chatouille n'a jamais mordu personne. Au contraire, elle était bien plus affective qu'un chat, ou même que certains chiens !


Bien sûr, comme avec tout animal de compagnie, il faut se méfier des maladies transmissibles de l'animal à l'homme. Mais vous n'avez pas plus de chance de tomber malade avec un rat domestique qu'avec un chat ou un lapin, au contraire !
Pour plus d'informations à ce sujet, vous pouvez consulter cette page.

4 - C'est beaucoup moins rigolo qu'un chaton.



Je vous l'accorde, un rat sera probablement moins joueur qu'un bébé chat... Quoi-que?! Les rats sont des petites bêtes curieuses et très intelligentes, qui aiment particulièrement partir à l'aventure et dont le comportement vous réservera pleins de belles surprises ! Chaque rat a son propre caractère, ils sont tous différents ; vous en trouverez facilement un qui vous correspondra ! 


Nous pouvons vous assurer que si vous choisissez d'adopter un rat, vous ne le regretterez pas ! Vous vous y attacherez comme à l'un de vos amis les plus précieux : il sera là dans les meilleurs moments comme dans les pires, il vous redonnera le sourire quand vous en aurez besoin, il vous fera mourir de rire pour rien, et il s'endormira au creux de votre épaule dans une douce étreinte... 



Hommage à Chatouille, la plus belle des ratounes.








Le 09/07/2015, nous avons perdu Chatouille.

" J’aimerai qu’elle soit encore là. J’aurais aimé qu’elle soit toujours là. Cette si petite chose, cette mignonne boule de poils, j’aurais voulu qu’elle reste éternellement à mes côtés. La voir sauter sur les barreaux de sa cage, ou faire tourner sa roue de l’extérieur. L’entendre grignoter ses graines quand j’essaye de dormir, ou qu’elle me vole mon pain quand je mange. Là tout de suite, j’ai envie de la prendre dans mes mains, de la mettre sur mon épaule et de la sentir se cacher dans mes cheveux.
À présent, je n’ai plus à m’inquiéter pour elle, je n’ai plus à vérifier qu’elle respire encore quand je rentre à la maison. Parce que je le sais : elle ne respire plus, et ne respirera plus jamais. C’est fini, terminé. Sa cage est vide, aucune moustache ne s’agite lorsque je m’en approche.

Et malgré le manque et le chagrin, la boule au fond du ventre est partie, et l’étau qui enserrait mon cœur a relâché son étreinte : le malaise s’est enfui. Quand on connaît l’issue, l’attente est insoutenable ; la sentence devient une délivrance. Il m’était difficile de la regarder et de me convaincre qu’elle ne souffrait pas et que tout allait bien. Je m’efforçais de la trouver aussi jolie qu’au premier jour, mais mes yeux ne pouvait omettre qu’elle portait sur son dos le fardeau de la maladie et de la vieillesse. Je savais qu’un jour, bien trop tôt, elle devrait partir. Il n’y aurait pas de miracle, pas de rémission. La fin l’a libérée de cette contrainte, et l’a ainsi rendue belle à nouveau. Parce que dans mon souvenir, ma ratoune est belle et pleine de vie. Dans mon souvenir elle joue avec le chat, elle dort avec le lapin. Dans mon souvenir elle me lèche affectueusement la main. "

Ma Chatouille, tu nous manques infiniment. 



La Faute Au Graph

« Vous avez la capacité de voir les choses à travers un prisme qui rend le monde plus beau. »

0 Commentaire(s):

Enregistrer un commentaire

Bonjour, et merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Ici, vous pouvez laisser vos impressions, émettre des suggestions, et même nous dire ce qui ne vous a pas plu ! Nous sommes ouverts à toute critique, quelle qu'elle soit, pourvu que ce soit un avis sincère et constructif.
Bonne continuation, et à bientôt sur le blog de La Faute au Graph !

V&M