10 raisons de ne pas aller à un mariage Mongol (5/6)

C'était notre dernier soir dans la steppe mongole. Nous avions vécu nos dernières heures à cheval et étions tous exténués, quelques peu déprimés par l'idée du départ du lendemain. Notre cuisinier, Ouagui, nous avait concocté un plat de pâtes traditionnelles, et nos hôtes sont venus nous offrir des raviolis fait maison. Nous étions là, dans la yourte nomade, à savourer ces derniers instants de bonheur.



Nous avions appris dans la journée que la soeur de notre guide Tompco se mariait ce soir là. Nous est alors venue une question : à quoi ça ressemble, un mariage mongol ? Curieux, nous avons interrogé Boogii : "C'est un événement très important, qui dure plus de 24h. On fait la fête, on boit de la vodka et on mange beaucoup!" Nous étions émerveillés, et écoutions les informations de notre interprète avec attention. Le chef des guides équestres, curieux lui aussi, a demandé à Boogii quel était le sujet de notre discussion, puis s'est exclamé en mongol, avec un optimisme sans égal. Il s'est ensuite adressé à nous : 

« Vous connaissez une chanson mongole? »

Oui, oui, nous connaissons. Nous avons donc chanté celle que nous avions appris dans le Désert de Gobi. Notre spectateur semblait ravi, et la proposition tant espérée tomba. Si nous le souhaitions, nous pouvions aller au mariage nous aussi. S'en est suivie une tonne de questions sur quand, où, et comment cela allait se dérouler. Nous étions certes intimidés, mais pas que ; et nos guides semblaient tout autant excités que nous.

Tompco

Alors, vous avez envie de savoir vous aussi, n'est-ce pas?
Comment se déroule un mariage nomade ?


Mystérieux mariage...

Certaines choses auraient pu nous mettre la puce à l'oreille, nous rendre plus prudents, à l'approche d'un tel événement... Nous sommes bêtement tombés dans le piège, et pour que vous ne fassiez pas la même erreur que nous...


 Voici les 10 raisons de NE PAS aller à un mariage mongol ! 


1 - Vous devrez vous lever tôt. Trop tôt.


Et vous coucher tard. Trop tard.

Parce qu'en fait, le mariage commence à 3h00 du matin. Du coup, il faut se coucher tôt malgré l'impatience de découvrir tout ça, et au moment de se lever, ça pique un peu. Surtout que les camions russes et les chansons mongoles, c'est pas ce qu'on appelle un réveil en douceur. 

2 - Vous devrez apprendre à tenir à 80 dans une yourte.





La première impression que nous avons eu en arrivant sur les lieux est : soit la sœur de Tompco est très populaire, soit les mariages mongols sont très conviviaux. Quoi qu'il en soit, le nombre d'invités était considérable... et une yourte, c'est plus petit qu'une salle des fêtes!








Assis ou debout, tous présents

3 - Vous devrez dîner une seconde fois.


Et on surveillera que vous mangez bien

Après vous avoir installé dans une yourte où vous ne pensiez pas pouvoir rentrer, on va vous proposer de manger : la petite soupe qui réchauffe en premier, puis le fromage, puis l'alcool de lait de yak, puis des bonbons, puis de nouveau la petite soupe... Je vous conseille de jeûner, avant de vous rendre au mariage !


Mets délicieux, mais copieux

4 - Vous devrez supporter le p'tit déj à la Vodka.

Barman attitré

Les traditions des mariages mongols reposent essentiellement sur la Vodka. Par exemple, les amis du marié doivent retrouver les vêtements de l'épouse, dans lesquelles est cachée une bouteille de vodka. Celui qui trouve les vêtements doit boire... La bouteille entière. Même chose pour le futur marié : il doit retrouver sa promise et boire la bouteille qui va avec.
Pour les invités, c'est un peu différent. Des cowboys vous offriront des verres de vodka pure (non, pas des shooters, des vrais verres), qu'il vous faudra boire cul sec. Et pas possible d'esquiver, parce que...

5 - Vous ne pourrez rien refuser.


Hommage aux Dieux

C'est bien connu, il est très mal vu de refuser. Du coup, on vous ment, on vous dit que par politesse, vous n'avez qu'à tremper les lèvres pour faire mine que vous buvez et ainsi ne pas insulter votre hôte... Seulement, cette règle ne s'applique pas en cas de mariage, et nous l'avons appris à nos dépends. Si on te propose, tu manges et tu bois, point final. 


Vincent semble avoir les mains prises...


6 - Vous devrez chanter (en Mongol) en public.



Les mongols sont très friands de musique, et ils chantent constamment. L'une des règles majeures pour être accepté à un mariage mongol, c'est de connaître au moins une chanson, ce qui était notre cas ! Nous avons donc fait une interprétation hors du commun du célèbre "Ato mensucérééé...", et ça les a bien fait rire ! (Heureusement que l'alcool désinhibe, parce que chanter devant une yourte mongole bondée, c'est un petit peu intimidant!)


Surtout devant des visages si concentrés...

7 - Vous devrez faire semblant de comprendre ce qu'on attend de vous.


Pénélope et Laure, tout sourire

Votre interprète ne peut pas être partout (et en plus, elle est occupée à sauver Marion de ses verres de vodka). Et ce n'est pas parce que vous savez compter jusqu'à dix et que vous connaissez les animaux de la ferme que vous pourrez communiquer partout avec n'importe qui. Du coup, vous apprenez à parler en sourire. Les expressions, les gestes, en disent plus que les mots. Alors vous acquiescerez sans avoir rien compris, mais ce n'est pas grave, du moment que vous ne refusez pas le verre tendu! 


8 - Vous devrez boire de la vodka, encore.

Non, ça ne s'arrête jamais. JAMAIS ! Les cowboys, après avoir essayé de saouler l'ensemble des convives de la yourte, s'acharneront sur vous. "Ils sont sympas les p'tits français, on leur ressert un verre !" La vérité, c'est qu'à nous 7, nous avons du descendre deux bouteilles de vodka. Pure, bien évidemment ; diluer c'est pour les petits joueurs. 


The Cowboy is watching you. Je vous jure, on vous surveille!

9 - Vous aurez le mal des transports au retour.

Vincent & Marion : pas du tout saouls...

Malgré la conduite précautionneuse de notre chauffeur, il faut avouer qu'à 3 grammes d'alcool dans le sang à 7h du matin, le camion, ça secoue un peu. Mais la bonne humeur est au rendez-vous, faut dire qu'ivres comme nous l'étions, nous ne risquions pas de nous ennuyer ! Boogii a même inventé une nouvelle langue : le Mon-çais. Ou le Fran-gol, comme vous préférez. (Se référer au point n°7 du coup, le moment où même quand votre interprète est là, vous ne comprenez rien.)


Clara, sur le point d'aller se coucher

10 - Vous aurez vécu la soirée la plus exceptionnelle et authentique de votre vie.


Visages francs et sincères

Je crois que nous pouvons le dire : nous avons terminé en beauté. Il n'y avait pas plus belle manière de dire Adieu aux steppes mongoles et à leurs nomades, dont l'accueil et la générosité resteront à tout jamais gravés dans nos cœurs. Cette soirée fût inoubliable et demeure l'un de mes meilleurs souvenirs de ce voyage. 

Un dernier sourire...

Vous l'avez compris ; si l'on vous propose de participer à un mariage mongol, dîtes OUI sans hésiter. C'est un honneur et un privilège de vivre des instants comme ceux-ci en présence du plus grand peuple nomade de tous les temps, et vous aurez ainsi l'occasion de vous immerger complètement dans une culture riche et ouverte, aux côtés de personnes formidables.

Je vous souhaite de vivre une expérience aussi intense que la nôtre ! 

Pénélope, au retour du mariage.



Monastères de Mongolie
Désert de Gobi, au pays des merveilles
L'Orkhon, la Grande Vallée

La Faute Au Graph

« Vous avez la capacité de voir les choses à travers un prisme qui rend le monde plus beau. »

4 commentaires:

  1. Ohlala, quelle expérience ! J'ai explosé de rire sur ton point 7 (je t'imagine trop, bourrée, récitant les animaux de la ferme) et j'ai bu ton article comme on descend un verre de vodka pure dans une yourte bondée ;) Ca devait être fou ! J'adore ta façon de raconter cette ambiance, encore une fois on sent toute la sincérité de ta joie et le plaisir de la découverte, et j'ai appris plein de choses en te lisant, j'adore l'effort d'immersion véritable que tu as fait pour comprendre ce peuple et partager sa vie. Je crois que je n'aurais pas survécu à cette expérience ^^ mais j'adore la voir racontée par toi !

    RépondreSupprimer
  2. Ca doit être un sacré souvenir ! Bravo pour les photos nettes et bien cadrées malgré les litres de vodka coulant dans vos veines ^^
    Je ne savais pas que les Mongols étaient aussi adeptes de la vodka :)

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois, merci pour les photos! ça reste un de mes meilleurs souvenirs, même si je ne pense pas reboire de la vodka un jour! J'ai encore envie de rire quand je repense au retour en camion et au cow boy argenté! Bravo encore pour cette compilation:)



    RépondreSupprimer
  4. Ça devait être une expérience tellement incroyable... Whoa ! ♥

    Pas certaine qu'après deux repas et... quelques verres de vodka, je tienne encore debout (euh, mon pauvre petit cœur peut supporter ça ?!).
    En tout cas, on a l'impression d'y être... Entre tes mots et ta vidéo... Mais ça devait être encore mieux en vrai. :D

    RépondreSupprimer

Bonjour, et merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Ici, vous pouvez laisser vos impressions, émettre des suggestions, et même nous dire ce qui ne vous a pas plu ! Nous sommes ouverts à toute critique, quelle qu'elle soit, pourvu que ce soit un avis sincère et constructif.
Bonne continuation, et à bientôt sur le blog de La Faute au Graph !

V&M