Chamonix, reine des neiges et cœur de glace

Chamonix-Mont-Blanc. Un lieu qui fait rêver tous les amoureux de la montagne, tant par sa réputation que par son histoire. Capitale des grands sommets, berceau de l'alpinisme, cette ville de Haute-Savoie entourée de glaciers majestueux est un joyau des Alpes.

Sommets acerrés


On en parle un peu comme on parle d'un mythe, sans vraiment comprendre l'engouement des gens pour cette région. Je faisais partie de ces sceptiques : je viens du Vercors, la montagne je connais. Mais en réalité, je ne savais rien, j'ignorais tout...

Alexandra, surplombant Chamonix

Nous étions encore sur l'autoroute quand j'ai vu la vallée du Mont-Blanc s'ouvrir sous mes yeux, et c'est alors que j'ai compris mon erreur. Chamonix, ce n'est pas seulement une ville des Alpes, c'est LA ville des Alpes. Elle est au carrefour de dizaines de merveilles, protégée par des sommets immenses et menaçants, habillée de glaciers mortellement dangereux. Chamonix, c'est une véritable reine des neiges : belle et puissante, ses pouvoirs magiques ne vous laisseront pas de glace.

Alexandra, envoûtée

Mon amie Alexandra et moi avons eu 4 jours pour sillonner Sa Majesté et tenter de comprendre les mystères qui la composent.

Secrets de glace

 Cet article a été réalisé en partenariat avec l'office du tourisme de la ville de Chamonix, ainsi qu'avec le blog de voyage Itinera Magica. Je tiens tout de même à préciser que j'écris cet article avec honnêteté et véracité. Partenariat ou non, tout ce que je décris ici a été source d'émerveillement. 

 Mer de Glace au Montenvers, trésors cachés 





C'est un petit train à Crémaillère au départ de Chamonix qui nous emmène au sommet du Montenvers. Nous sommes loin d'être seules, en cette jolie journée de juillet, et nous passons le trajet debout. Impatientes, collées à la fenêtre de notre petit wagon, nous ne quittons pas le paysage des yeux.







Petit train du Montenvers

Enfin, nous arrivons. Nous sommes comme des folles, et courrons vers la barrière pour la voir ; la Mer de Glace comble alors tous nos espoirs. Elle serpente entre les montagnes, ses vagues bleues et blanches courant sur la roche brune. Face à nous, les Drus se dressent fièrement, plus haut que tous les autres sommets alentours, plus noirs, plus ténébreux que jamais.

Alexandra face à la Mer de Glace

Les Drus

J'ai réellement été fascinée par ses pics aux lignes parfaites, comme les canines acérées d'un vampire. Si la mer de glace est déjà magique, c'est aussi parce qu'elle a des voisins magnifiques. 

La Mer de Glace et les Drus

Nous empruntons alors le chemin de la Grotte de Glace. Le sentier est magnifique - quoi qu'un peu glissant - et rejoint des escaliers qui mènent directement à l'entrée de la grotte. Toute la promenade est belle, nous nous arrêtons tous les 2 mètres pour faire des photos et profiter de notre chance.

Jolies fleurs, avant la chute

Perspective fleurie

Il est aussi possible d'emprunter un téléphérique pour descendre (ou remonter) de la gare jusqu'à la grotte.





Arrivées à la Grotte de Glace, c'est une bouffée d'air froid et un flot de touristes qui nous accueillent. Nous sortons les polaires (et même Lionel, le magnifique Kway d'Alexandra), et nous aventurons prudemment dans la construction de glace.









Au bout du tunnel...
Le bleu est partout. Il ne fait pas froid, mais le contraste avec les températures extérieures est saisissant. Nous longeons les murs, hypnotisées par les motifs de l'eau piégée par le froid.

Fascination

Qui veut dormir là?

Nous retrouvons la chaleur de l'été, les yeux engourdis comme si l'on venait de s'éveiller. Mais le rêve se prolonge... 

Mystérieuse silhouette

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

♦ Quoi d'autre ? 


Nous avons terminé notre visite du site du Montenvers par le Glaciorium et la galerie des minéraux. Ce sont deux petits parcours ludiques, riches d'informations concernant la géologie, l'histoire et l'évolution du glacier et de la région en générale. Par exemple, saviez-vous que la langue du glacier de la Mer de Glace s'étendait sur une distance de 200km, et prenait fin à seulement 20km de Lyon ? La mer de glace mesure 11km aujourd'hui...




La Mer de Glace

♦ Où manger ?

Panoramique Mer de Glace

Au loin, j'aperçois un petit balcon, suspendu dans le vide, qui fait face à la Mer : nous mangerons là, au Panoramique de la Mer de Glace. Nous n'en croyons pas nos yeux, c'est réellement le plus bel endroit pour un déjeuner au Montenvers. Les Drus se parent d'un collier de parapentistes kamikazes, et la glace en contre-bas donne une allure de Nord : j'ai l'impression d'être sur le Mur de Game of Thrones - mais en plus confortable - et que les white walkers peuvent débarquer à tout moment.


On a mangé là, sur la table libre à gauche

Parapentistes kamikazes

Toutefois, je ne suis pas sûre que The Night Watch mange aussi bien sur le Mur... On nous sert un assortiment de fromage de la région à tomber par terre, ainsi que des desserts généreux au nom des montagnes alentours. 


Notre repas, verrine butternut/chèvre

♦ Où dormir ? 

Refuge du Montenvers

Nous avons alors l'honneur de visiter le refuge du Montenvers, le Terminal Neige. Entièrement restauré, cet hôtel a ouvert ses portes le 1er juillet de cette année. Il a un peu des allures d'Overlook, mais personne n'a l'air inquiet quant à son accessibilité l'hiver, et pas d'histoire de fantôme à l'horizon...

Le restaurant du Terminal Neige

Pourtant, de grandes personnalités ont séjourné ici, et chaque chambre a son effigie : nous avons visité la Gorges Sand, dont Alexandra est tombée instantanément amoureuse.

"Petit" détail de la chambre Georges Sand - la baignoire rétro


Mais le Terminal Neige n'est pas seulement un hôtel, puisqu'il conserve sa fonction de refuge : nous sommes en montagne, et les explorateurs des Alpes et premiers alpinistes venaient déjà dormir ici. C'est ainsi que nous découvrons un dortoir et quelques petites chambres familiales, dans un style traditionnel qui m'a envoûtée. Si comme moi, vous aimez le bois brut et les atmosphères cosy, vous allez adorer.




Overlook ?

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

 Du rêve aux Mottets, les bulles de Cathy 




Ce soir, nous ne dormons pas au Terminal Neige, mais à la Buvette des Mottets. Elle est accessible en 2 petites heures depuis Chamonix, et en 45 minutes depuis le Montenvers (suivez les Cairns!).





Chemin à l'ombre

Cette petite randonnée dans les sous bois est féerique : nous croisons le petit train à crémaillère , continuons de nous enfoncer dans la forêt, et sommes accompagnées par le chant des cascades qu'on devine à travers les arbres.

Le petit train du Montenvers, vu de l'extérieur

On fait une drôle de découverte en chemin



Nous arrivons enfin aux Rochers des Mottets, presque sans nous perdre. La végétation a laissé place à un décor plus rocailleux, plus minéral, et j'ai envie de grimper sur tous les gros cailloux que je vois. La cascade ne se cache plus, et se dévoile à présent sans aucune pudeur.





Un air de Canada

Alexandra, élue miss Domyos 2017

La Buvette des Mottets, située un peu plus bas, est une merveille de conception. Un cadre idyllique, au pieds des Drus, face à ces gigantesques chutes, et des installations aussi pratiques qu'esthétiques. Nous sommes sous le charme : mais c'est le paradis ici ?! 

La magnifique buvette des Mottets

Cathy a du goût pour la déco





Cathy, la propriétaire, nous explique que c'est son paradis : cuisinière hors-pair ayant grandi à Chamonix, elle a toujours rêvé de tenir un gîte de montagne. Lorsqu'elle s'est vu confier la Buvette des Mottets, point de ravitaillement de la célèbre Vallée Blanche, elle était comblée.







Coucher de soleil sur Chamonix

Elle a ensuite eu l'idée extravagante de proposer des nuits en bulles suspendues dans les arbres : aujourd'hui, Cathy possède trois bulles, deux dans des arbres et une sur pilotis.

Bulle sur Pilotis

Nous avons été reçues par une jeune femme passionnée et touchante, qui a réalisé son rêve sous le regard bienveillant de l'Aiguille République, gravit pour la première fois par son arrière grand-père en 1904. La montagne, c'est une histoire de famille ici, et ça la rend encore plus belle.

Les cascades sous les Drus

La nuit est claire, nous attendons alors patiemment de pouvoir photographier les étoiles. Nous avons un ciel magnifique, et les lumières de Chamonix incendient l'horizon. Notre nid de ce soir est un vrai top modèle, et nous sommes infiniment heureuse de passer la nuit ici.

Chamonix, belle de nuit

Alexandra, dans notre chambre pour ce soir

Aux alentours de 6h du matin, Alexandra me réveille : "Marion, le ciel est rose!" J'enfile ma polaire, attrape mon appareil, et file prendre quelques photos. 

La lune matinale

Mais le sommeil me rattrape, et je retourne dans ma bulle pour quelques minutes encore. Le jour finit par se lever, et nous nous installons ainsi pour prendre notre petit déjeuner. Les yeux rivés sur les Drus, nous attendons que le soleil fasse son apparition.

Le lever de soleil, enfin...

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

♦ Infos pratiques : 





Retrouvez toutes les informations sur le site internet. Sachez qu'il est possible de savourer uniquement la cuisine de Cathy sans dormir sur place, et de redescendre sur Chamonix à la lumière de la frontale. Pour dormir dans une bulle, il est nécessaire de réserver. Tous les tarifs sont ICI ! Et n'oubliez pas, quand on dort sur place, on a la chance de voir le lever de soleil sur les Drus...






• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

 Le Grand Balcon Nord, jusqu'à l'Aiguille du Midi 

Il existe un itinéraire de randonnée permettant de relier deux points remarquables de Chamonix : le Montenvers et l'Aiguille du Midi, en passant par le Grand Balcon Nord. Idéal pour nous qui avons dormi à la Buvette des Mottets ; nous remontons alors les escaliers rudimentaires jusqu'au Montenvers, afin de rejoindre le chemin indiqué. 


Douceur et robustesse



Nous nous engageons sur la bonne route, où nous gardons toujours un œil sur la Mer de Glace. Nous sommes littéralement sur le flanc de la montagne, et le trajet qui nous amène jusqu'au Signal Forbes est merveilleux. Nous ne nous lassons pas de cette vue sur les glaciers, puis sur la vallée de Chamonix. 





Alexandra et sa Mer de Glace


Cairns du Signal Forbes

Nous atteignons ensuite, plus ou moins volontairement, les Alpages de Blaitière. C'est très joli, beaucoup plus vert, mais cela nous rallonge la promenade d'une bonne heure et demie... Et nous avons oublié de prendre des en-cas avec nous. 


Alpages de Blaitière


Guettant l'apparition de l'Aiguille du Midi


Nous terminons la promenade difficilement en arrivant au Plan de l'Aiguille vers 13h. Nous sommes en retard, car nous avons rendez-vous en haut de l'Aiguille du Midi pour le déjeuner. En plus, les nuages ont commencé à envahir les sommets... Alexandra est maudite ; nous nous hâtons en espérant quand même voir quelque chose de là-haut.


Là haut, l'Aiguille du Midi

Serrés comme des sardines dans la benne, nous étouffons. Nous sortons vite, heureuse de retrouver l'air pur... et frais. A 3777 mètres d'altitude, il fait un peu plus frais. Et en plus, les nuages arrivent...


Les nuages arrivent...

Nous cherchons le 3842, le restaurant censé nous accueillir pour midi. Il est quasiment 14h, nous n'avons rien avalé depuis 8h, et on a faim. Mais une voix nous indique que c'est la dernière montée pour le sommet de l'Aiguille et le Pas dans le Vide. On a envie de pleurer, mais nous ne laissons pas nos estomacs faire la loi ; et comme des petits moutons, nous suivons la foule jusqu'aux ascenseurs. Là haut, c'est la tempête, le glacier a disparu, et ne subsiste que le blanc, partout. 


Non, ce n'est pas un mur blanc (Pour nous suivre sur Snapchat : @lafauteaugraph)

Par contre, pour le Pas dans le Vide, c'est noir de monde... Nous patientons 20 minutes, mais il y a encore 30 minutes d'attente, et nous n'avons pas le courage. Tant pis, nous n'irons pas dans le vide! On s'improvise une séance photo dans la file, et on s'échappe rapidement. Vite, manger. 


© Itinera Magica - Même pas peur!

Malheur, nous arrivons trop tard, le restaurant est fermé. C'est la catastrophe, nos corps sont en train de s'auto-digérer, et notre retour n'est prévu que dans 2 heures... Que va-t-on faire ici, sans nourriture, entourées de visiteurs irrespectueux ? Nous tentons l'échappée belle : le programme a changé, on nous autorise à quitter l'Aiguille Maudite plus tôt. 


Ce n'est que partie remise

Nous savourons alors une tarte aux myrtilles à la Buvette du Plan de l'Aiguille, et rien n'a jamais été aussi bon et aussi mérité. 


Buvette du Plan de l'Aiguille

Nous rentrons à Chamonix, avec le sentiment ambivalent d'une journée qui avait très bien commencé, et qui a eu du mal à s'optimiser par la suite. Mais nous gardons en tête les magnifiques paysages découverts pendant cette longue matinée, en riant encore de nos mésaventures de la journée. 

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

♦ Jusqu'à l'Aiguille du midi, à pieds par le Grand Balcon Nord


Alexandra tente un raccourci, gravir la montagne directement... 

À partir du Montenvers, vous pouvez emprunter le chemin du Balcon Nord pour rejoindre le Plan de l'Aiguille du Midi. C'est un itinéraire assez fréquenté l'été, il est conseillé de partir tôt le matin pour éviter les foules. En théorie, la randonnée dure environ 3h. Vous pouvez aussi faire l'itinéraire dans le sens inverse, c'est à dire du Plan de l'Aiguille jusqu'au Montenvers .

♦ Jusqu'à l'Aiguille du Midi, les remontées depuis Chamonix



Pour arriver au sommet de l'Aiguille sans effort, vous devrez prendre deux téléphériques : de Chamonix jusqu'au Plan de l'Aiguille, et du Plan jusqu'à l'Aiguille elle-même. Nous avions un pass 3 jours (88€) mais il en existe de toutes sortes, pour différentes zones, pour différentes durées. Tous les pass sont détaillés ICI.








♦ L'Aiguille du Midi 

Différentes activités sont proposées au sommet de l'Aiguille du Midi. Le temps, la faim et la foule ont fini par avoir raison de nous, et nous n'en avons alors pas profiter comme il se doit... Cependant, j'aurais adoré faire le Pas dans le Vide, mettre à l'épreuve encore un peu mon vertige. Je me le réserve pour la prochaine fois ! L'Aiguille du Midi est victime de son succès ; le nombre de visiteurs y est considérable. J'ai cependant été boulversée par mon passage au sommet, complètement subjuguée par le fait d'être si haute dans les nuages. Si vous passez à Chamonix et que vous souhaitez tenter l'expérience, réfléchissez à vos jours et horaires de visite, ça n'en sera que plus beau !

© Itiniera Magica - Je reviendrais!

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Deux jours ont suffit à me convaincre que Chamonix était la Reine des Alpes, et que ses pouvoirs étaient d'une grande beauté. La montagne est capricieuse et ne se laisse pas facilement influencer : c'est elle qui décide. Durant ce séjour, elle a choisi de nous émerveiller, mais aussi de nous mettre à l'épreuve, nous fermant ainsi les portes de la vision depuis l'Aiguille du Midi. Heureusement, nous sommes aussi têtues qu'elle, et demain, nous irons voir le Lac Blanc coûte que coûte.


Chamonix
La Faute Au Graph

« Vous avez la capacité de voir les choses à travers un prisme qui rend le monde plus beau. »

12 commentaires:

  1. Sans grande surprise, j'adore ! Quel beau programme... Les montagnes à Chamonix ont vraiment quelque chose de particulier, ça donne envie d'aller explorer un peu plus le coin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Betty ♥ N'hésitez pas à nous faire signe si vous passez dans les Alpes, on sera ravie d'aller randonner avec vous!

      Supprimer
  2. Une merveille cette article ! Tellement de photos sublimes, je cite en vrac :
    - les textures de la mer de glace, magnifique
    - le lever de soleil sur les Drus (t'as vu, j'ai bien fait de te réveiller pour le rose finalement, je suis un coucou atmosphérique)
    - celle de la bulle (désolée, j'ai fait la même, tu retrouveras chez moi :P)
    - l'arrivée des nuages sur l'Aiguille
    - les Drus et la Mer de glace au fisheye
    - le train qui surgit... etc etc
    - le resto à la Shining
    J'adore revivre ce séjour fabuleux.
    C'est un souvenir extraordinaire. J'ai tellement aimé, merci d'avoir vécu ça avec moi !
    J'aime beaucoup ta réflexion du début sur le thème "je pensais connaître les Alpes, mais..." J'ai ressenti ça comme toi. Chamonix, c'est la porte de la haute montagne, ça m'a beaucoup marquée, ces glaciers, ces pics acérés, cette sensation d'être passée dans une autre sphère.
    Je partage ton émerveillement pour la Buvette et les bulles des Mottets, c'était dingue.
    Vivement la suite ! et on repart ensemble quand tu veux (t'as qu'à me bander les yeux la nuit pour que je puisse pas voir le ciel ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait super de repartir ensemble, ça me ferait énormément plaisir ! Tu sais, à chaque fois qu'on se rapproche de la vallée du Mont Blanc, je peux pas m'empêcher de me dire que la vision qu'on en a de Chamonix est vraiment différente, tellement spectaculaire... Merci de m'avoir emmené avec toi ♥

      Supprimer
  3. Bon je suis venue relire cet article tellement je l'aime. Tes photos sont SUBLIMES. Y en a quelques unes, je me dis vraiment "comment elle a fait, j'étais là, j'ai pris la même mais c'est pas la même, quel est le secret".
    Enorme coup de coeur, vraiment j'adore, t'es super douée. Et j'adore ton humour, ta façon de raconter, je trouve ton enthousiasme tellement juste, il y a des tas de formules que j'adore (les vampires...), beaucoup de finesse et de sensibilité, bref, surtout continue toujours à raconter !

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique article ! Tes photos sont de plus en plus belles et c'est toujours un régal de te lire. Merci pour ce bel article qui donne vraiment envie de suivre vos pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexis, je suis vraiment contente que ça te plaise :D

      Supprimer
  5. Tes photos sont grandioses Marion, j'adore ! ♥
    J'aime toujours autant ta façon de rédiger tes articles, haha. :)

    Et puis le petit chalet est juste trop mignon. Très belle déco, en effet. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clémentine, ça me fait vraiment plaisir ♥

      Supprimer
  6. Mais c'est superbe!!! Quel dommage que cet article n'ait été écrit qu'en août dernier alors que j'étais à Chamonix avec une amie (en plein entrainement pour le Mt Blanc - grimpette qu'il nous a fallu de nouveau reporter pour cause de mauvais temps...) et que ça nous aurait donné d'autres belles idées de randos!

    Ce n'est que partie remise! J'adore!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ton commentaire me fait vraiment plaisir! Il y aura d'autres occasions ;)

      Supprimer

Bonjour, et merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Ici, vous pouvez laisser vos impressions, émettre des suggestions, et même nous dire ce qui ne vous a pas plu ! Nous sommes ouverts à toute critique, quelle qu'elle soit, pourvu que ce soit un avis sincère et constructif.
Bonne continuation, et à bientôt sur le blog de La Faute au Graph !

V&M