Actualité #21 - Dimanche 12 Juin 2016

Pas à Pas, la Grotte de la Balme Noire

Nous sommes samedi soir, nous sortons de l'escalade. En discutant avec notre amie Lucie, nous vient  une suggestion : pourquoi ne pas aller randonner dans le Vercors, demain ? L'idée est plutôt plaisante, et même si la météo annonce quelques averses en journée, nous voulons tenter le coup. Nous prévenons Anaïs, amie d'enfance de Marion, et nous nous retrouvons tous les 4 à Basse-Valette pour une belle journée de balade.

Lucie, plus vivante que j'amais

Nous connaissons assez bien le Vercors, et voulions donc faire une promenade qui change un peu, hors des sentiers battus. Nous avons trouvé le parcours adéquat sur le site de Grenoble-Montagne : deux Pas, le Pas des Rages et le Pas de la Ferrière, et une grotte, celle de la Balme Noire. La journée s'annonce assez tranquille : 4h30 de marche, 740m de dénivelées. Nous n'avons pas de cartes IGN, donc nous suivons à la lettre l'itinéraire proposé par Grenoble-Montagne.

Les Gorges de la Bourne - virage avant Basse-Valette

Notre point de départ est Basse-Valette - vous pouvez vous garer tout proche des gîtes comme indiqué par Grenoble-Montagne. Nous avons traversé le Vercors depuis Grenoble avant de retrouver les Gorges de la Bourne, toujours sources d'émerveillement, même si on les côtoie régulièrement.
/!\ Attention /!\ Si vous avez prévu d'emprunter cette route, vérifiez bien qu'elle est accessible sur ce site par exemple. Il arrive régulièrement qu'elle soit barrée pour cause d'entretien.

Vous pouvez sans soucis suivre les indications de Grenoble-Montagne, au moins jusqu'au Pas de la Rage. Nous vous expliquerons par la suite les quelques petites nuances à bien interpréter pour ne pas vous tromper de chemin...

Lucie (Lu-le-bottier, incrustée dans un rocher) & Anaïs



Au début, vous suivrez un petit sentier dans un sous-bois, un GR bien balisé de rouge et de jaune : la pente est raide, mais une fois ce bout de chemin derrière vous, vous aurez fait le plus dur ! Vous arriverez alors face à la falaise et apercevrez la cascade du ruisseau des Rages. Vous longerez cette falaise avant de vous retrouvez sous elle. Ce n'est pas vraiment une grotte qui vous accueille, mais un renfoncement, où l'on a bien envie de rester pour camper.






Arrivés au pied de la falaise

Le chemin qui longe la falaise

En arrivant sous le renfoncement : Lu-le-bottier², Anaïs, & Vincent

On continue à grimper... Prochaine étape : le Pas des Rages!

Vous continuerez encore pendant quelques minutes avant de tomber sur le Pas des Rages, qui se trouve dans un sous-bois. Là, il y a bien un panneau pour nous indiquer le hameau du Haut Méaudret, mais le fléchage n'est pas précis : il faut continuer en haut à droite. La vue se dégage petit à petit, la piste s'élargit et laisse même place à quelques mètres de bitume. La question à 1€ : qu'est-ce que ce morceau de route fait ici, coincé entre deux chemins de terre pas vraiment accessibles ? Mystère et boule de gomme ; si vous avez la réponse, nous sommes preneurs.

En arrivant au Pas des Rages, vous longerez ce petit muret... 

Le chemin faisant suite au Pas des Rages

La route mystère

La vue d'ici est magnifique, et le Vercors s'ouvre à nous. Nous y admirons les Gorges de la Bourne d'en haut, et les falaises en face nous font nous sentir minuscules.

Lucie & Vincent, aventuriers Delextraim' !

Anaïs, souriante face au Vercors

C'est à ce moment là que Grenoble-Montagne utilise des repères pour le moins douteux, et quelques peu éphémères, j'ai cité "le tas de bois"... Pourquoi pas "à droite après le bonhomme de neige" tant qu'on y est ? Car bien sûr, pas le moindre tas de bois... Toujours est-il que vous trouverez assez facilement le chemin qui s'enfonce dans le bois de la Faisse, à droite, environ 40 mètres après le gros virage à gauche. Cette fois, ce sont les marques de peinture bleue qu'il vous faudra suivre (pas toujours faciles à repérer). Il y a plusieurs sentiers de ce type sur la droite, mais celui que vous cherchez est le plus évident. Vous vous retrouverez alors directement sur le bord de la falaise, jusqu'au Pas de la Ferrière. Attention, celui-ci n'est pas indiqué. Lorsque vous quittez les rochers pour vous enfoncer dans un petit bois, c'est que vous l'avez dépassé. Vous pouvez bien évidemment continuer dans la forêt, comme nous l'avons fait par erreur : on se croirait au Pays des Trolls !

Le chemin que vous suivrez se trouve le long de la falaise à gauche

En bas, les Gorges de la Bourne

En arrivant au Pas de la Ferrière

Vincent, au Pas de la Ferrière

Au pays des Trolls

Anaïs - sponsorisée lunettes Chartreuse

En sortant du sous-bois : si vous arrivez ici, vous avez été trop loin !




Mais c'est au Pas de la Ferrière qu'il faudrait faire demi-tour. C'est un peu après que Grenoble-Montagne nous a encore trompé. En nous rapprochant de la frontière entre le chemin de terre et la route goudronnée, nous n'avons pas arrêté de suivre des mini-sentiers sur la gauche, pour presque toujours nous retrouver bloquer quelques mètres plus bas.







La sente qu'il faut suivre se trouve après la route goudronnée (côté Pas des Rages et non Pas de la Ferrière), et s'enfonce difficilement dans la forêt. Vous saurez que vous avez pris le bon chemin lorsque vous arriverez à un premier pierrier (gravas très fins), puis à un deuxième (gravas plus gros), qu'il vous faudra traverser en largeur. On nous avait dit "sans pièges ni difficultés", mais nous vous déconseillons cette randonnée si vous marchez avec des enfants en bas-âge ; la sente pouvant s'avérer glissante, et les reliefs un peu trompeurs. Au moment où - comme nous - vous commencerez à vous décourager de trouver cette fichue grotte, un chemin de terre plus sympathique  partant vers la gauche s'ouvrira sous vos pieds. En le suivant, vous arriverez à ce que l'on a appelé "le vestibule" ou "la véranda" de la grotte.

Le "chemin de l'espoir", à la sortie de la sente difficile

Sous le 'vestibule'

Le vestibule, après l'avoir traversé

ça ne donne pas envie de grimper ça ?!



Continuez encore sur quelques mètres, et la bouche béante de la Grotte de la Balme Noire se présentera à vous. Nous avons joué les aventuriers, et nous sommes enfoncés dans la grotte à la lumière de nos flashs, jusqu'à ne plus voir la sortie. Nous n'avons rien trouvé sur la sécurité du lieu, aussi nous vous conseillons de rester prudents. Amis grimpeurs, il existe également ici un joli spot d'escalade : venez équipés !








Lu-le-bottier (3) - à l'entrée de la grotte

Et vous, oseriez-vous ?

Vincent aimerait aller plus loin, mais par prudence, on fait demi-tour

La fine équipe, au fond de la grotte

Après Où est Charlie : Où est la Sortie ?

En sortant de la Grotte de la Balme Noire

Votre exploration terminée, vous reviendrez une fois de plus sur vos pas. Mais au lieu de remonter la sente difficile (ouf!), vous continuerez tout droit dans la forêt. Vous passerez sous la ligne Haute-Tension et retrouverez le Pas des Rages. Le retour se fait par le même chemin qu'à l'aller.

Anaïs le paresseux

La fatigue commence à se faire ressentir

Vous risquez, comme nous, de croiser des petites chèvres qui voudront rester avec vous ! Mais attention aux patous...

La Faute au Graph à Pont-en-Royans - © Lucie




De retour à Basse-Valette, nous avons récupéré nos véhicules et suivis les Groges de la Bourne jusqu'au magnifique petit village de Pont-en-Royans. Là, il est très agréable de s'arrêter au bord de la rivière pour s'y reposer les pieds, et pourquoi pas déguster une des merveilleuses glaces Terre Adélice...


Les Gorges de la Bourne - beauté du Vercors



→ Cartes postales de Pont-en-Royans, la perle du Vercors
La Faute Au Graph

« Vous avez la capacité de voir les choses à travers un prisme qui rend le monde plus beau. »

6 commentaires:

  1. Elle a l'air très sympa cette rando, c'est exactement le genre de journée que l'on aime aussi passer.
    Et ça n'a pas grand chose à voir, mais j'adore ton tatoo ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était très sympa ; merci pour tes commentaires !
      Le tatouage n'est pas à moi, il est à mon amie Lucie (j'en ai un aussi, sur le lobbe de l'oreille, je ne crois pas avoir mis de photos sur le blog ;) ), je lui transmettrais le message, je suis sûre que ça lui fera plaisir ! :D

      Supprimer
  2. Magnifique article ! J'adore les paysages du Vercors et je retrouve tout ce que j'aime, les panoramas sublimes, les forêts touffues, les routes arrachées à la roche, les grottes secrètes, le dédale de sentiers en clair obscur, la mousse, l'impression de sauvagerie, de liberté... Superbe. On va trouver un week-end pour faire ça ensemble, j'adorerais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandra ! Pas de soucis, je vais trouver pour toi les coins les plus magnifiques du Vercors, et je te les ferai découvrir avec joie ! Même si on n'a rien encore planifié, j'ai hâte ;)

      Supprimer
  3. j'ai toujours des têtes ultra glamour sur les photos!!! on y retourne quand bivouaquer dans la grotte ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme Anaïs et Lucie ont toutes les deux des têtes "ultra glamour" sur les photos, je n'arrive pas à savoir laquelle de vous deux a laissé ce commentaire ;p On y retourne quand tu veux, même qu'on pourra pique-niquer dans la veranda :D

      Supprimer

Bonjour, et merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !

Ici, vous pouvez laisser vos impressions, émettre des suggestions, et même nous dire ce qui ne vous a pas plu ! Nous sommes ouverts à toute critique, quelle qu'elle soit, pourvu que ce soit un avis sincère et constructif.
Bonne continuation, et à bientôt sur le blog de La Faute au Graph !

V&M